BvesEau

Les mercredis de Kidogos : 4 avril – Rencontre avec Muna, défenseur des enfants au Congo, autour d’une cocotte de poulet !

mk-en-tete

4 avril

Au programme de ce nouveau rendez-vous solidaire :

  • Repas fait maisonCocotte de potiron à la moutarde et son poulet + dessert (7 € – réservation avant mercredi 12h)
  • Thème : La défense des droits des enfants à l’Est de la RD Congo
  • Activité : Rencontre avec Murhabazi Namegabe, directeur du BVES en visite en Belgique, qui travaille à la démobilisation et à la réinsertion des enfants-soldats et des enfants victimes de la guerre à Bukavu en RDC (pour en savoir plus sur « Muna »)
  • Vente de produits fait maison – piment congolais (4 € + 1 € de consigne pour le pot) et tangawisi (jus de gingembre – 3,5 €). N’hésitez pas à passer commande !

Infos pratiques :
  • mercredi 4 avril 2018
  • à partir de 18h, souper à partir de 19h00
  • adresse : CPCR, 11 rue Jonruelle (quartier Saint-Léonard) à 4000 Liège
Réservation obligatoire uniquement pour le repas :
  • réserver impérativement avant mercredi 12 heures !
  • par téléphone  0494/54 92 27
  • par email : projets-nord@kidogos.org
  • en nous envoyant un message sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/Kidogos

Les bénéfices des mercredis de Kidogos sont intégralement utilisés pour les projets de Kidogos au Sud-Kivu.

Pour en savoir plus sur les projets de Kidogos avec le BVES à Bukavu en RD Congo :

  • Le projet d’accès à l’électricité : c’est ici !
  • Le projet de détraumatisation par le sport pour les enfants victimes des conflits : c’est ici !
  • Le projet de formation à l’art-thérapie pour les staffs du BVES : c’est ici !
  • Le projet d’accès à l’eau : c’est ici !
  • Le projet de scolarisation des enfants : c’est ici !
  • Le livre de Bisimwa, ancien enfant-soldats qui raconte son histoire : c’est ici !
  • L’exposition « Kadogo » sur les enfants-soldats : c’est ici !

Et pour en savoir plus sur le BVES : c’est ici !

12 février : journée contre le recrutement et l’utilisation d’enfants-soldats

« Arrêtez le recrutement, relâchez les enfants ! »

Le 12 février a lieu la Journée Internationale de lutte contre le recrutement et l’utilisation d’enfants-soldats.

Dans ce cadre, le BVES a lancé une vaste campagne de sensibilisation communautaire et médiatique et a mis en place des ateliers de réflexion stratégique avec les acteurs locaux à l’Est de la RDC durant tout le mois de février.

Rappel : que dit la loi ?

  • Le Protocole facultatif à la Convention relative aux Droits de l’Enfant, concernant l’implication d’enfants dans les conflits armés adopté par l’Assemblée de Nations Unies le 25 mai 2000 et entré en vigueur le 12 février 2002 :
    « Les Etats Parties, troublés par les effets préjudiciables et étendus des conflits armés sur les enfants et leurs répercussions à long terme sur le maintien d’une paix, d’une sécurité et d’un développement durables (entre autre) sont convenus :
    Article 4 :
    1. Les groupes armés qui sont distincts des forces armées d’un Etat ne devraient en aucune circonstance enrôler ni utiliser dans les hostilités des personnes âgées de moins de 18 ans.
    2. Les Etats Parties prennent toutes les mesures possibles dans la pratique pour empêcher l’enrôlement et l’utilisation de ces personnes, notamment les mesures d’ordre juridique nécessaires pour interdire et sanctionner pénalement ces pratiques.
  • La loi congolaise n°09/001 du 10 janvier 2009 portant protection de l’enfant accorde une protection exceptionnelle aux enfants :
    L’enrôlement et l’utilisation des enfants dans les forces et groupes armés ainsi que dans la Police sont interdits. L’Etat assure la sortie de l’enfant enrôlé ou utilisé dans les forces et groupes armés ainsi que dans la Police et sa réinsertion en famille ou en communauté.


Plus d’infos sur le BVES : http://www.bves-rdc.org/

 

 

De l’eau pour les enfants soldats démobilisés du BVES !

Le projet d’accès à l’eau pour les enfants soldats démobilisés accueillis par le BVES à Bukavu avait été mis en place en juillet 2013 : 2 réservoirs ont été installés, ainsi qu’un système de collecte d’eau de pluie et d’adduction avec plusieurs robinets.

Depuis, un processus de suivi a été mis en place avec le BVES et Astamani (le point focal de Kidogos à Bukavu) et quelques sessions de renforcement de capacités ont eu lieu pour l’utilisation et la maintenance des installations.

Aux dernières nouvelles : tout fonctionne bien et l’eau arrive dans les 2 réservoirs !